Jimmy Bregy

Jimmy Bregy



Pour me comprendre, il faudrait savoir qui je suis… fredonne Jimmy Bregy dans un lit d'eau au format démesuré, dans un hôtel de New York, un whisky 10 ans d'âge sans glace à la main, le regard porté sur la baie vitrée qui offre une vue imprenable sur Central Park. Je viens d'entrer dans cette chambre, dans le rêve, étrangement, je suis le plus jeune groom de l'hôtel, mon apparence est celle d'un jeune homme de dix-huit ans, je m'en rends compte en passant à chaque fois devant un des deux miroirs. Je ne me reconnais pas et cela m'effraye. Jimmy Bregy, fredonnant cette chanson de Véronique Sanson, me rappelait quelqu'un, l'avais-je déjà vu chez Ardisson, chez Nagui ou Drucker, avais-je vu un selfie de lui avec Charles Aznavour ou Maurane, peut-être, mais quel lien avec cet hôtel new-yorkais ? Monsieur, lui dis-je, je suis ici habillé en groom dans cet hôtel que je ne connais pas, je ne suis jamais venu à New York, et en m'observant dans ce miroir, je me rends compte que j'ai le tiers de mon âge réel. Auriez-vous une explication à ma présence dans ce lieu. Le jeune homme se lève et me dit : Patrick Lowie, vous êtes rouge comme du paprika, que vous arrive-t-il ? Une petite crise d'adolescent ? Il sort du lit et se dirige vers moi : moi, quand je vous observe dans le miroir vous avez votre âge réel, ce soir vous allez chanter en première partie de mon spectacle, et ne pensez pas que ce soit un rêve ou un cauchemar, n'inventez pas que vous avez oublié vos textes ou que d'un seul coup vous auriez oublié votre voix à Paris. Ce soir, ce sera mon triomphe et vos débuts, vous verrez tout va bien se passer. Retournez dans votre chambre, reposez-vous, je viendrai vous chercher. S'en vient ensuite un jeu des définitions cher aux surréalistes :

Patrick Lowie : – Qu'est-ce que le jour ?
Jimmy Bregy : – Véronique Sanson qui chanterait en duo avec moi
Patrick Lowie : – Qu'est-ce que les yeux ?
Jimmy Bregy : – Le groom perdu dans un labyrinthe onirique
Patrick Lowie : – Qu'est-ce qu'un lit ?
Jimmy Bregy : – Un sèche-cheveux allumé mais silencieux
Patrick Lowie : – Qu'est-ce que l'exaltation ?
Jimmy Bregy : – C'est la tache d'huile dans un incendie.

Je me réveille, je suis en retard, j'ai oublié les paroles des chansons, sous la douche impossible de chanter, rien ne sort de ma bouche. Quelqu'un frappe à la porte, c'est Jimmy Bregy, j'ouvre et il me dit : parfait, je vois que vous êtes prêt. Devenu muet, je ne réponds pas. Je lace mes chaussures, il poursuit : Patrick Lowie, j'aurais dû vous en parler : je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant... que je suis, comme je l'ai si souvent été, en première ligne des spectateurs au cours d'un concert de celle que j'aime tant, Véronique Sanson. Evidemment, à l'Olympia, cette salle mythique pour laquelle j'ai une affection toute particulière. Je scrute ses musiciens, essaie d'attirer leur attention, puis chante le plus fort possible pour tenter de faire comprendre à Véronique que je suis l'un de ses plus fidèles admirateurs et qu'il n'est pas une de ses chansons dont je ne connaisse l'intégralité des paroles. Avec l'espoir que son regard croise le mien, et qu'elle me propose de me faire monter sur scène à ses côtés pour que nous chantions ensemble l'une de ses pépites. Elle, belle et rayonnante, à son piano. Moi, timide et amoureux, tout près d'elle. Nos voix, amplifiées par des micros, et un public, nombreux, debout, pour reprendre en chœur "notre" chanson. Je me peigne, m'asperge de parfum, toujours muet, j'ai peur même de lui dire que je n'ai plus de voix. Cette sensation est affreuse. Jusqu'où vais-je aller ? Je me sers un dernier verre de vin rouge portugais, nous sortons de la chambre, de l'hôtel, nous prenons un taxi et nous arrivons à Broadway dans la plus belle salle de la ville. Nous arrivons en retard, on me pousse dans le théâtre puis sur scène, nous n'avions fait aucun test, je ne sais même pas où est le micro mais comme dans un rêve, le public applaudit comme s'ils entendaient ce que je ne chantais pas. Après mes vingt minutes habituelles, je vois tout le monde se lever pour m'applaudir. C'est au tour de Jimmy Bregy qui chante une, deux, trois chansons de ce music-hall écrit en hommage à Véronique Sanson puis la surprise, il voit aux premiers rangs de la salle la chanteuse française, il hésite puis lui propose de la rejoindre. Ils chantent en duo. Le rêve inversé. Je lis sur son visage le bonheur. Rêve prémonitoire.


Qui est Jimmy Bregy ?
Après avoir suivi des formations de chant et d'art dramatique, Jimmy monte régulièrement sur scène pour jouer et pour chanter. En 2015, il co-écrit deux spectacles, dont Ces Gens-Là, théâtre musical inspiré de l'oeuvre de Jacques Brel et dans lequel il incarne le personnage de Jacky. Il a également été choriste pour différents chanteurs au cours de leurs promotions télévisées et a créé sa propre web-série humoristique intitulée Infréquentable. En 2018, il entame une tournée de concerts et travaille sur ses propres chansons.




Voir en ligne : La chaîne Youtube de Jimmy Bregy

Photo crédit :

Erreurs de syntaxe, d'orthographe ou coquilles... faites-nous part de vos remarques à 
info@next-f9.com

© Patrick Lowie / créé par Yenaky / Tous droits réservés / Design: HTML5 UP